Projet d'établissement : externat (école)

A) Présentation de l’établissement

Braine-le-Comte

Situé dans un cadre verdoyant, l’établissement est installé dans les bâtiments d’une ancienne clinique privée qui ont été complétés des constructions semi-préfabriquées.


Soignies

Le site dispose d’un ensemble de 4 classes accueillant des enfants susceptibles de réintégrer l’enseignement secondaire ordinaire. Il dispose également de 3 classes d’enfants relevant du type 2 : l’une du niveau maternel et les 2 autres du niveau primaire.

L’I.E.F.S.F.W.B. La Roseraie accueille les enfants à partir de 2 ans et demi jusqu’à 13 ans, et organise les enseignements suivants :

  • Le type 1 d'enseignement spécialisé répond aux besoins éducatifs et de formation des enfants et des adolescents présentant un retard mental léger,
  • Le type 2 d'enseignement spécialisé répond aux besoins éducatifs et de formation des enfants et des adolescents présentant un retard mental modéré ou sévère,
  • Le type 8 d'enseignement spécialisé répond aux besoins éducatifs et de formation des élèves présentant des troubles des apprentissages.

Organisation

Les élèves relevant du type 2 et présentant un retard mental sévère sont encadrés spécifiquement par trois éducatrices et deux puéricultrices. Ces enfants sont placés en deux groupes en fonction de leur âge. Les groupes n’excèdent pas 8 enfants.

Les élèves relevant du type 1 et présentant un retard mental léger et ceux relevant des autres types sont répartis selon leur sexe et leur âge.

Les élèves sont toujours avec le même éducateur de façon à privilégier les relations de confiance.

B) Les ressources humaines et matérielles

La Roseraie, un institut qui :
  • Tient compte des particularités et des compétences de chaque enfant
  • Forme des élèves épanouis, acteurs de la vie économique et sociale, citoyens actifs et responsables
  • Offre un encadrement multidisciplinaire, qui est à l’écoute de chaque enfant.

La direction autonome est secondée par :

  • Le personnel administratif,
  • Les instituteurs et institutrices,
  • Les maîtres spéciaux :
    • d'éducation physique,
    • de cours philosophiques,
    • d'éducation plastique.
  • Le personnel paramédical :
    • les logopèdes,
    • les kinésithérapeutes,
    • les puéricultrices.
  • L'assistante sociale,
  • Le personnel de maîtrise.


Nos partenaires extérieurs sont :

  • Le médecin de tutelle,
  • Les chauffeurs et les convoyeuses,
  • Le centre P.M.S. spécialisé :
    • la psychologue,
    • l’infirmière,
    • l’assistante sociale.

C) Nos objectifs communs

  • En fonction de ses possibilités, permettre à l’enfant de :
    • de s’investir,
    • de s’épanouir,
    • de se développer dans des projets communs.

  • Favoriser les apprentissages d’autonomie face à des situations de la vie courante,

  • Eduquer à la citoyenneté,

  • Ouvrir sur le monde et la communication.

D) Descriptions des actions concrètes projetées

1. Permettre à l’enfant de s’investir, de s’épanouir, de se développer dans des projets communs, en fonction de ses possibilités

  • Placer l’enfant dans des situations fonctionnelles d’apprentissage (pédagogie par projets),

  • Pratiquer une pédagogie différenciée qui respecte le rythme de chacun (contrats, exercices de dépassement, exercices de remédiation, évaluation formative),

  • Susciter le plaisir de lire en rapport avec les projets (visite aux bibliothèques, création d’histoires, de saynètes, de livres, d’illustrations, etc.),

  • Élaborer le journal scolaire en utilisant les compétences de chacun (reportages, photos, dessins, jeux, rédaction, mise en page avec outils informatisés ou non),

  • Évaluer les acquis et diversifier au besoin les groupes d’apprentissage,

  • Participer aux journées de formation continuée organisées par le CAF (Centre d’Autoformation et de Formation continuée de la Fédération Wallonie-Bruxelles), l’IFC (Institut de Formation en cours de Carrière) ou au sein de l’établissement, de manière à diversifier, à compléter les savoirs mis à la disposition des élèves,

  • Créer un espace SNOEZELEN pour le bien-être et le développement des élèves les plus défavorisés (T2). Le snoezelen est une activité vécue dans un espace spécialement aménagé (lumière tamisée, musique douce, etc.) et constitue un outil qui permet de travailler la rééducation, la communication, l’animation et la thérapie. Sa pratique engendre chez l’enfant, la confiance, la relation sociale, le respect d’autrui, le de développement et la stimulation des sens, l’estime de soi, la relaxation, l’autonomie, la communication verbale et non verbale, etc.,

  • Mise en place d’ateliers (menuiserie, cuisine, jardinage, peinture, etc.),

  • Impliquer les élèves dans la vie, le fonctionnement de l’école,

  • Visiter des établissements d’enseignement secondaire avec les élèves orientables.


2. Favoriser les apprentissages d’autonomie

  • Éduquer les enfants aux habitudes quotidiennes d’hygiène : instaurer des moments dans la semaine : douche, hygiène dentaire, etc.

  • Initier aux règles de sécurité : cuisine, code de la route, circulation dans les bâtiments, etc.

  • Favoriser :
    • l’autonomie vestimentaire avec la contribution des maîtres spéciaux d’éducation physique, des kinésithérapeutes, des puéricultrices

    • l’autonomie alimentaire : se servir correctement des couverts, service à table, collecte des déchets, partage des tâches (nettoyage des tables, etc.),

  • Pratiquer une pédagogie fonctionnelle, qui donne du sens aux apprentissages


3. Eduquer à la citoyenneté

  • Respecter l’autre et ses différences, pratiquer la tolérance (en fonction des capacités de chacun, en utilisant la mixité de notre population scolaire, découvrir les traditions, le pays, etc.),

  • s’informer, analyser l’actualité (consulter la presse, le JDE (journal des enfants), visionner les journaux télévisés, écouter des journaux parlés, internet …) utiliser divers médias (presse écrite, journaux parlés, journaux télévisés, internet),

  • Se respecter,

  • Favoriser une alimentation saine et diversifiée,

  • Respecter l’environnement :
    • propreté et hygiène des locaux (rangement),
    • tri des déchets (création d’un mini parc de tri),
    • économie d’énergie (ne pas allumer en tous temps, fermer les locaux chauffés, etc.),
    • recueillir l’eau de pluie pour arroser le potager,
    • recycler les piles (BeBat),
    • consulter le site "Un défi pour la terre",
    • participer au nettoyage du bois de la Houssière,
    • valoriser les espaces naturels : jardin des 5 sens, plaine, parcours Vita,

  • Sensibiliser les familles aux collations saines (journée "ans bonbon", une fois par semaine. Les parents sont invités à remplacer les sucreries par un fruit ou un produit laitier),

  • Organiser des petits-déjeuners équilibrés,

  • Participer aux compétitions sportives et favoriser la pratique du sport.


4. Ouverture sur le monde et communication

  • Mise à niveau du local informatique de l’école,

  • Echanges divers avec d’autres écoles francophones du pays et du monde (cartables.net),

  • Rédaction du journal de l’école et mise en ligne sur le site internet,

  • Visites diversifiées : musées, centres de documentation, commerces locaux, fermes, parcs animaliers, théâtres, salles de spectacle, etc.,

  • Organisation de classes de dépaysement,

  • Participation à diverses activités organisées par la ville (cortèges, patinoire, etc.),

  • Activités intergénérationnelles (visites aux résidents d’un home pour personnes âgées, présentation de saynètes, échanges de cadeaux, etc.).

E) Mesures prises pour assurer le suivi scolaire

Le conseil de classe

Outil primordial dans le fonctionnement de notre institution, il se réunit toutes les semaines. Toutes les personnes concernées par les enfants repris à l’ordre du jour y participent. Le P.I.A. (Plan Individuel d’Apprentissage) y est élaboré. Les parents sont invités à collaborer à cette élaboration.

Des objectifs à moyen et à court terme sont définis, mis en chantier, réajustés périodiquement et concrétisés. Un ou plusieurs membre(s) de l’équipe du centre PMS y participe(nt).

Les bulletins sont remis aux enfants quatre fois par année scolaire. Quatre rencontres entre les parents et les membres de l’équipe éducative sont programmées et annoncées en début d’année scolaire.

Le journal de classe et le cahier de communication constituent les outils couramment utilisés pour informer, renseigner, échanger avec les parents.

Selon les nécessités et les besoins, des rencontres, des rendez-vous peuvent être fixés à tout moment.


L’évaluation

Elle se pratique en mettant l’accent sur l’aspect formatif ou sommatif des compétences. L’évaluation formative est privilégiée dans la mesure où elle met en évidence les réussites et s’efforce d’identifier l’origine des difficultés et des erreurs, afin de proposer des pistes pour les surmonter. Elle est un facteur essentiel de motivation, de confiance en soi et de progrès des élèves.

Les élèves orientables vers l’enseignement secondaire ordinaire sont amenés, sur décision du conseil de classe, à présenter les épreuves en vue de l’obtention du certificat d’études de base (CEB).


Le suivi

Dans le courant de la dernière année de la scolarité, tous les enfants « sortants » visitent des établissements scolaires secondaires ordinaires ou spécialisés. Les parents sont invités à une séance d’information sur l’enseignement secondaire en présence des directions de différents établissements ordinaires et spécialisés.

Le dossier de l’élève est transmis à l’école d’accueil quand l’enfant poursuit sa scolarité dans l’enseignement spécialisé. La direction, les titulaires, les logopèdes, les kinésithérapeutes ainsi que l’assistante sociale participent, lorsqu’ils sont sollicités, au conseil de classe d’admission afin de favoriser une meilleure intégration de l’adolescent.


L’absentéisme

Nous sommes attentifs à l’absentéisme et demandons dès lors aux parents qui en ont la possibilité de nous avertir par téléphone, voire par mail, dès le début de toute absence d’un enfant.

Au besoin, nous entamons les démarches nous-mêmes : appel(s) téléphonique(s), courrier(s), visite(s) au domicile par les assistantes sociales de l’école et du CPMS.


En fonction de la situation, nous collaborons avec le Service d’Aide à la Jeunesse, l’Aide en Milieu Ouvert.